Contribution à la connaissance de l'étage subalpin dans le massif du Mont Aigoual (Gard, Lozère) : synthèse bibliographique, délimitation, caractérisation floristique et comparaison à l’échelle du Massif central.

Auteurs-es

  • Mario Klesczewski Conservatoire d'espaces naturels du Languedoc-Roussillon
  • Léa Pouget Institut pour la Gestion et la Protection de la Nature
  • Mathis Lecoq Institut pour la Gestion et la Protection de la Nature
  • Maxime Oudot Institut pour la Gestion et la Protection de la Nature
  • Mathieu Bossaert Conservatoire d'espaces naturels du Languedoc-Roussillon
  • Gautier Kelian Institut pour la Gestion et la Protection de la Nature

DOI :

https://doi.org/10.18145/biom.v1i1.251

Mots-clés :

Mont Aigoual, Massif central, Cévennes, étage subalpin, hêtraies subalpines, anorophytes.

Résumé

Après une synthèse bibliographique globale sur l'étage subalpin, notre travail dresse un inventaire inédit de la flore et la végétation sommitale du massif du Mont Aigoual (Gard, Lozère) : au cours de plusieurs années de prospections, un nombre important d’observations floristiques récentes ont été renseignées au sein d’une base de données. Ces données concernent l’ensemble des espèces végétales considérées comme typiques des habitats d’altitude du Massif central, notamment les hêtraies et les mosaïques de pelouses et landes sommitales. Les données ainsi produites nous ont permis, dans un premier temps, de délimiter de façon précise l'étage subalpin sur le massif de l'Aigoual et d'y cartographier l’habitat d’intérêt communautaire « 9140 hêtraies subalpines ». Cet habitat à fort enjeu de conservation n’avait pas encore été inventorié sur ce massif, malgré sa situation en zone cœur du Parc national des Cévennes et en site Natura 2000.

Nous avons ensuite mis en évidence 27 espèces de flore vasculaire significativement liées à l’étage subalpin du massif. Ce cortège d'anorophytes est comparé à ceux décrits sur les autres montagnes du Massif central. Une liste de 17 espèces dont les aires de présence participeraient à la délimitation de l’étage subalpin du Massif central est proposée.

Il est finalement démontré que le massif du Mont Aigoual porte une forte responsabilité de conservation pour 6 espèces d’anorophytes à l'échelle du Massif central.

L’ensemble des données produites sont versées au SINP, et pourront servir comme base de référence pour le suivi de l’impact du changement climatique.

Bibliographies de l'auteur-e

Mathis Lecoq, Institut pour la Gestion et la Protection de la Nature

 

 

 

Maxime Oudot, Institut pour la Gestion et la Protection de la Nature

 

 

Gautier Kelian, Institut pour la Gestion et la Protection de la Nature

 

 

Références

Antonetti P., Brugel E., Kessler F., Barbe J.P. & Tort M. 2006. Atlas de la flore d’Auvergne. Conservatoire botanique national du Massif central, 984 p.

Baize D. & Girard M.-C. (coord.), 2008. Référentiel pédologique. Association française pour l’étude des sols. Ed. QUAE, 406 p.

Bensettiti F., Rameau J.-C. & Chevallier H. (coord.), 2001. « Cahiers d’habitats » Natura 2000. Connaissance et gestion des habitats et des espèces d’intérêt communautaire. Tome 1 - Habitats forestiers. MATE/MAP/MNHN. Éd. La Documentation française, Paris, 2 volumes : 339 p. et 423 p. + cédérom.

Boissier J.-M., 2002. Hautes Cévennes siliceuses. Catalogue des stations forestières et para-forestières. Parc national des Cévennes, 70 p.

Boissier J.-M., 2007. Guide des stations forestières des Hautes Cévennes. Ecosylve, Parc national des Cévennes, 355 p. & annexes.

Braun J., 1915. Les Cévennes méridionales (Massif de l´Aigoual). Étude phyto-géographique. Thèse doct. Univ. Montpellier, Soc. Génér. Impr., Genève, 207 p.

Braun-Blanquet J., 1923. L´origine et le développement des flores dans le Massif Central de France, avec aperçu sur les migrations des flores dans l´Europe sud-occidentale. Eds. Lhomme, Beer, 282 p.

Braun-Blanquet J., 1926. Le „climax complexe“ des landes alpines (Genisteto-Vaccinion du Cantal). – In : Etudes phytosociologiques en Auvergne. Rapport sur une excursion inter-universitaire. [Arvernia 2], 29-48.

Braun-Blanquet J., 1933. Catalogue de la Flore du Massif de l´Aigoual et des contrées limitrophes. Mémoires de la Société d’Étude des Sciences Naturelles de Nîmes 4 : 1-352.

Braun-Blanquet J., 1953. Essai sur la végétation du Mont Lozère comparée à celle de l’Aigoual. Bulletin de la Société Botanique de France 100(10) : 46-59. https://doi.org/10.1080/00378941.1953.10833243

Bresoles P., 1968. Contribution à l’étude des étages de végétation du Mont Lozère. Revue du Gévaudan des Causses et des Cévennes, N.S., N°13 : 72-95.

Carbiener R., 1963. Remarques sur un type de sol encore peu étudié: le « ranker cryptopodzolique » de l´étage subalpin des massifs hercyniens français. Comptes rendus hebdomadaires des séances de l’Académie des Sciences 256(4) : 977-979.

Chassagne M., 1956-57. Inventaire analytique de la flore d´Auvergne et contrées limitrophes des départements voisins. 2 tomes. Ed. Lechevallier, 458 & 542 p.

Chauvet M. & Broyer C., 1939. La végétation du Mont Lozère. Bulletin de la Société Botanique de France 86(1) : 52-58. https://doi.org/10.1080/00378941.1939.10834148

Commission européenne, 1999. Manuel d’interprétation des habitats de l’Union européenne, EUR 15/2. – Commission européenne, DG Environnement, Protection de la nature, zones côtières et tourisme, 132 p.

Coquillard P., Gueugnot J., Julve P., Michalet R. & Michelin Y., 1994. Carte écologique du Massif du Sancy au 1/25000. Ecologia mediterranea XX 1/2) : 9-57.

Cordonnier S., 2015. Le paysage végétal d’Auvergne. Les guides naturalistes du Conservatoire d’espaces naturels d’Auvergne, Conservatoire d’espaces naturels d’Auvergne, 216 p.

Crosnier C., Boissier J.-M., Déjean R., Duguépéroux F., Garnier G., Klesczewski M., Laval S., Liederman E. & Salvaudon A., 2014. Guide du naturaliste Causses-Cévennes. A la découverte des milieux naturels du Parc national des Cévennes, nouvelle édition revue et corrigée. Glénat, Parc national des Cévennes, Conservatoire d’espaces naturels du Languedoc-Roussillon, 336 p.

Defaut B., 1996. Un système d’étages phytoclimatiques pour le domaine paléarctique. Corrélations entre végétation et paramètres climatiques. Matériaux Entomocénotiques 1 : 5-46. http://ascete.org/wp-content/uploads/ME_01_DEFAUT_Climagramme.pdf

Dierschke H., 2009. Harz, Schwarzwald und Vogesen – Gibt es eine subalpine Vegetationsstufe in den Mittelgebirgen ? Floristische Rundbriefe 42 : 101-118.

Dupias G., 1985. Végétation des Pyrénées. Notice détaillée de la partie pyrénéenne des feuilles 69 Bayonne, 70 Tarbes, 71 Toulouse, 72 Carcassonne, 76 Luz, 77 Foix, 78 Perpignan. Carte de la végétation de la France au 200.000è. C.N.R.S., 207 p.

Duguépéroux F., 1997. Document d’objectifs Natura 2000 – Haute vallée de la Dourbie – Massif du Lingas – Site N°29. Rapport d’inventaire. Document LIFE, Commission européenne, Ministère de l’aménagement du territoire et de l’environnement, Parc national des Cévennes, Office national des forêts, Réserves Naturelles de France, 20 p. & annexes.

Flahault C., 1893. Les zones botaniques dans le Bas-Languedoc et les pays voisins. Bulletin de la Société Botanique de France 40, 2ème série, vol. 15 : XXXVI-LXII. https://doi.org/10.1080/00378941.1893.10830529

Flahault C., 1901. Les limites supérieures de la végétation forestière et les prairies pseudo-alpines en France. Revue des Eaux et Forêts 40 : 385-401, 417-439.

Galtier J. & Maret G., 1992. Homogyne alpina (L.) Cass. (Astéracées) dans le Massif Central. Bulletin mensuel de la Société linnéenne de Lyon, 61ᵉ année, n°7 : 207-208. https://doi.org/10.3406/linly.1992.10994

Gautier K., 2018. Suivis floristiques des populations de Paradisea liliastrum : une espèce boréale rarissime du Mont Aigoual (Gard-Lozère). Rapport de stage Institut pour la Gestion et la Protection de la Nature, Office national des forêts, Conservatoire d’espaces naturels du Languedoc-Roussillon, 45 p.

Géhu J.-M., Géhu-Franck J. & Bournique C., 1984. Sur les étages bioclimatiques de la région eurosibérienne française. Documents phytosociologiques, N.S., 8 : 29-43.

Godron M., 1988. Carte des étages de végétation du Languedoc-Roussillon. U.S.T.L. Montpellier, Institut de Botanique, Laboratoire de systématique et d’écologie méditerranéenne, SERFOB Languedoc-Roussillon, 22 p.

Jestin P., Rousselle P., 1997. Catalogue de la flore du Parc national des Cévennes. Parc national des Cévennes, CEP Florac, 1-62.

Julve P., 1999. Carte phytogéographique de la France. Les Cahiers de Géographie Physique 13 : 30-43.

Klesczewski M., 1998. Graslandgesellschaften im Massif de l’Aigoual (Cevennen, Südfrankreich). Diplomarbeit Albrecht-von-Haller-Institut für Pflanzenwissenschaften, Abteilung für Vegetationskunde und Populationsbiologie, Universität Göttingen, 151 p. & annexes.

Klesczewski M., 2000. Graslandgesellschaften im Bergmassiv des Mont Aigoual (Cevennen, Südfrankreich). Tuexenia 20 : 189-212.

Klesczewski M., 2010. 77 ans après : Actualisation du catalogue de la flore du massif du Mont Aigoual (Cévennes, Massif central méridional). Actes des premières Rencontres végétales du Massif central, 28-30 avril 2010, Le Puy-en-Velay : 89-97.

Lasmer G. & Klesczewski M., 2012. Le vallon de Comberude (massif de l’Aigoual, Gard, Parc national des Cévennes) : nouvelles données sur la flore d’un site exceptionnel à l’échelle du massif central. Actes des secondes Rencontres végétales du Massif central, 10-14 octobre 2012, Limoges : 53-62.

Lecoq M. & Oudot M., 2019. Délimitation de l’étage subalpin dans le massif de l’Aigoual à travers les plantes vasculaires caractéristiques. Compléments d’inventaire, constitution d’une base de données, mise en place d’un observatoire du changement climatique. Rapport de stage Institut pour la Gestion et la Protection de la Nature, Office national des forêts, Conservatoire d’espaces naturels du Languedoc-Roussillon, en préparation.

Legros J.-P., 2007. Les grands sols du monde. Presses Polytechniques et Universitaires Romandes, 874 p.

Lemée G., 1946. La genèse des sols alpins du Massif des Monts Dore. Bulletin de la Société Botanique de France 38 (1) : 177-181. DOI: 10.1080/00378941.1946.10834558

Lemée G., 1950. La genèse du sol des pelouses culminales de l’Aigoual. Revue de Géographie Alpine 38 (1) : 177-181.

Lemée G., 1956. Le peuplement végétal de l’Auvergne. Revue des Sciences Naturelles de l’Auvergne, N.S., 22 (1-4) : 73-89.

Lossaint P., Bottner P. & Warembourg F., 1974. Évolution des sols au cours du Quaternaire récent dans la zone de contact hêtraie d´altitude-pelouse pseudo-alpine culminale dans le Massif Central. Bulletin de la Société Languedocienne de Géographie 8 (3-4) : 225-231.

Löve D., 1970. Subarctic and subalpine : where and what ? Arctic and Alpine Research, Vol. 2, N°1 : 63-73. http://jstor.org/stable/1550141

Luquet A., 1926. Esquisse phytogéographique du Massif des Monts-Dores. Revue de Géographie Alpine 14(3) : 513-571. https://doi.org/10.3406/rga.1926.4994

Marres P., 1949. Chronique bibliographique, G. Lemée – La Genèse des sols des pelouses culminales de l’Aigoual. Bulletin de la Société languedocienne de Géographie 20(1) : 248-249.

Mathez J., 2017. Étage subalpin à l’Aigoual ? Note non publiée, 2 p.

Mathez J. & Molina J., 2011. Les étages de végétation dans les ZNIEFF du Languedoc-Roussillon. Note pour le CSRPN-LR, 6 p.

Météo France, 1997. Données relatives à la climatologie de la région de Mont Aigoual (altitude : 1567.0 m), département : Gard, période 1946-1997. Polycopié Météo France Mont Aigoual, 1 p.

Michalet R. & Philippe T., 1994. Les groupements à hautes herbes de l´étage subalpin des Monts Dore (Massif Central français). Colloques Phytosociologiques XXII : 397-430.

Michalet R. & Philippe T., 1996. Les landes et les pelouses acidiphiles de l´étage subalpin des Monts Dore (Massif Central français) : syntaxonomie et potentialités dynamiques. Colloques Phytosociologiques XXIV : 433-471.

Muséum national d’Histoire naturelle [Ed]. 2003-2020a. Inventaire National du Patrimoine Naturel, Site web : https://inpn.mnhn.fr/accueil/index (06/01/2020)

Muséum national d’Histoire naturelle [Ed]. 2003-2020b. Inventaire National du Patrimoine Naturel, Site web : FR2400034 Peyrebesse, Réserve biologique intégrale. https://inpn.mnhn.fr/espace/protege/FR2400034 (02/01/2020)

Ozenda P., 1975. Sur les étages de végétation dans les montagnes du bassin méditerranéen. Documents de Cartographie Écologique 14 : 1-32.

Ozenda P., 1985. La végétation de la chaîne alpine dans l’espace montagnard européen. Masson, 344 p.

Ozenda P., 2002. Perspectives pour une Géobiologie des montagnes. Presses polytechniques et universitaires romandes, 195 p.

Ozenda P. & Lucas M.-J., 1987. Esquisse d’une carte de la végétation potentielle de la France à 1/500 000. Documents de Cartographie Écologique 30 : 49-80.

Pouget L., 2018. Etude des espèces reliques de la période glaciaire et détermination de l’étage subalpin sur le Mont Aigoual (30). Rapport de stage Institut pour la Gestion et la Protection de la Nature, Office national des forêts, Conservatoire d’espaces naturels du Languedoc-Roussillon, 26 p.

Quézel P. & Rioux J.-A., 1954. L’étage subalpin dans le Cantal (Massif central de France). Vegetatio Acta Geobotanica 4 : 345-378. https://doi.org/10.1007/BF00275585

Rameau J.-C., 1996. Typologie descriptive de la végétation des Cévennes. ENGREF, 43 p.

Rioux J.-A. & Quézel P., 1950. La végétation culminale du Cantal. Le Monde des Plantes 264 : 5-13.

Rivas-Martínez S., 1981. Les étages bioclimatiques de la végétation de la péninsule ibérique. Anales del Jardín Botánico de Madrid 37(2) : 251-268.

Rol R., 1953. Le Massif de l’Aigoual. Etude géobotanique et forestière. Bulletin de la Société Botanique de France 100(10) : 38-46. https://doi.org/10.1080/00378941.1953.10833242.

Rousvoal D., 1973. Etude du climat thermique des Cévennes. Document N°64, CNRS-CEPE, Parc national des Cévennes, 43 p. & annexes.

Roux C., 2017. De la Limagne à la chaîne des Puys. Approche analytique intégrative pour l’étude des végétations actuelles et potentielles en moyenne montagne tempérée. Thèse de doctorat d’Université Clermont Auvergne, 339 p. https://tel.archives-ouvertes.fr/tel-02151595

Schaminée J.H.J. & Hennekens S.M., 1992. Subalpine heathland communities of the Monts du Forez. Documents phytosociologiques, N.S., XIV : 387-420.

Schaminée J.H.J., Hennekens S.M. & Thébaud G., 1993. A syntaxonomical study of subalpine heathland communities in West European low mountain ranges. Journal of Vegetation Science 4 : 125-134.

Schaminée J.H.J. & Meertens M.H., 1991. A vegetation analysis of the transition between subalpine heathlands and their surroundings in the Monts du Forez. Acta Botanica Neerlandica 40(2) : 139-159. https://doi.org/10.1111/j.1438-8677.1991.tb01522.x

Seytre L., 2008. Caractérisation des Hêtraies subalpines médio-européennes à Acer et Rumex arifolius relevant de la directive “Habitats” en Auvergne (9140). Conservatoire botanique national du Massif central / Direction régionale de l’Environnement Auvergne, 38 p.

SILENE Flore. Base de données flore du CBN méditerranéen de Porquerolles, du CBN alpin, du CBN des Pyrénées et de Midi Pyrénées. http://flore.silene.eu/index.php?cont=accueil (29/12/2019)

SINP 2018. Données du Système d’Information sur la Nature et les Paysages régional – Flore et fonge : Conservatoire Botanique National de Méditerranée.

Thébaud G., 1988. Les milieux naturels en Haut-Forez : apport de l’analyse phytosociologique pour la connaissance écologique et géographique de la moyenne montagne cristalline subatlantique. Thèse d’État. Université de Clermont-Ferrand, 330 p.

Thébaud G., 2004. Les sommets subalpins de Pierre-sur-Haute. Journal de Botanique 26 : 25-29.

Thébaud G. & Roux C., 2018. Végétations montagnardes et subalpines du Massif central français. Botanique 4 : 111-138.

Thébaud G., Roux C., Bernard J.-E. & Delcoigne A., 2014. Guide d’identification des végétations du nord du Massif central. Presses universitaires Blaise Pascal, 274 p.

Thébaud G., Schaminée J.H.J. & Hennekens S., 1992. Contribution à l’étude de l’étage subalpin des moyennes montagnes ouest-européennes : quelques groupements végétaux foréziens comparés à leurs homologues d’autres massifs. - Bulletin de la Société botanique du Centre-Ouest 23 : 45-63.

Thomas A.-L., Beaufils T. & Bailly G., 1999. Pré-étude en vue de la typologie des stations forestières des Hautes Cévennes siliceuses. Parc national des Cévennes, Office national des Forêts, 113 p.

Tison J.-M., Jauzein P. & Michaud H., 2014. Flore de la France méditerranéenne continentale. Naturalia Publications, 2078 p.

Wahlenberg G., 1812. Flora lapponica exhibens plantas geographice et botanice consideratas, in Lapponiis suecicis scilicet Umensi, Pitensi, Lulensi, Tornensi et Kemensi nec non Lapponiis norvegicis scilicet Nordlandia et Finmarkia utraque indigenas, et itineribus annorum 1800, 1802, 1807 et 1810 denuo investigatas. Cum mappa botanico-geographica, tabula temperaturae et tabulis botanicis XXX. Berlin, 550 p. & annexes. https://www.biodiversitylibrary.org/item/91422#page/34/mode/1up

Publié-e

2020-06-17

Numéro

Rubrique

Articles